Les étapes à suivre pour l’achat d’un appartement ou d’un studio

Les étapes à suivre pour l’achat d’un appartement ou d’un studio

Trouver un studio à acheter dans une grande ville comme Montpellier peut se relever être un parcours de combattant. Cet article parle des étapes à suivre pour qu’un projet aboutisse.

Bien définir son projet d’achat

Cette première étape consiste à réfléchir sur les critères du choix du studio ainsi que sur l’importance qu’on voudrait accorder à chacun d’entre eux. Cela permettra de mieux cibler les recherches. En optant pour l’achat d’un studio à Montpellier, à Paris ou ailleurs…, l’acheteur doit être conscient de la promiscuité, de l’inexistence d’un espace extérieur et les dérangements pouvant être causés par les voisins. Cependant, ces inconvénients sont souvent compensés par la proximité du lieu de travail, de la faculté, des commerces… D’un autre côté, choisir de s’installer en périphérie procure l’avantage de profiter d’une plus grande surface. D’ailleurs, c’est plus que probable si le choix se porte sur le neuf ou le récent vu l’insuffisance des offres en immobilier dans le centre-ville. Néanmoins, s’orienter vers le neuf n’est pas sans risque parce l’achat se fait sur plan. Quelquefois, on a du mal à imaginer l’évolution du projet plus tard.

Réfléchir sur son budget

Dans cette étape, l’acheteur recense tous les moyens disponibles pour financer l’achat d’un studio à Montpellier ou dans d’autres villes. D’abord, une partie peut être supportée par l’apport personnel. C’est la somme qu’on peut débourser sans avoir recours à un emprunt. Il peut être constitué par des placements, un prêt familial ou une donation du vivant accordée par des parents. Une autre possibilité également est d’effectuer un emprunt auprès d’une institution financière. Pour cela, il faut connaître sa capacité d’emprunt. Elle correspond à la somme qu’une banque accepterait d’octroyer à son client en tenant compte du montant qui lui reste tous les mois une fois ses charges réglées. Une troisième alternative est aussi les aides de certains organismes. Par exemple, il y a le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt Action logement et le prêt à l’accession sociale (PAS). D’autres formes d’aides aux logements sont proposées.En général, elles sont attribuées sous certaines conditions. Il est à rappeler que le coût total d’une acquisition immobilière inclut également les frais d’agence, les frais du notaire…

Procéder à la recherche

Plusieurs moyens sont disponibles pour l’achat d’un studio à Montpellier et partout ailleurs. Le plus courant est la bouche à oreille. Il faut parler de son projet d’achat à son entourage pour que l’information passe en précisant le quartier, les caractéristiques du studio recherché, la fourchette de prix…L’acheteur peut également passer par les notaires, les agences immobiliers et les chasseurs de logements ou utiliser les réseaux sociaux et l’internet. Cependant, il est conseillé de faire un tri sur les différents sites. Une fois les offres sélectionnées, une visite peut être organisée. Il est important de bien s’y préparer en établissant une liste des questions à poser. Il faut également bien ouvrir les yeux. Des petites fissures et des tâches d’humidité peuvent cacher de grands problèmes. Une deuxième visite est toujours recommandée avec l’assistance d’un entrepreneur si besoin est afin d’évaluer les travaux qui doivent être entrepris.

Conclure l’achat

Lorsque la décision est prise, les deux parties peuvent procéder à la conclusion de l’acte. L’acheteur peut alors faire une proposition de prix auprès du vendeur pour lui monter son engagement ou passer directement à la signature du contrat de vente. Une négociation est quelquefois possible avec arguments à l’appui. L’offre d’achat d’un studio à Montpellier comme ailleurs peut se faire à l’orale. Cette manière permet à chaque partie de se rétracter tout simplement. Par contre, si elle se fait à l’écrit, quelques informations sont obligatoires comme l’identité des parties contractantes, l’objet de l’engagement, le prix proposé, la durée de l’offre…Elle est donc beaucoup plus engageante. L’acceptation de l’offre d’achat par le vendeur signifie que le processus d’achat est entamé. Pour information, un engagement légal pour le versement d’un acompte au moment de la signature du contrat est suffisant. Aucun paiement ne doit avoir lieu au moment de l’offre d’achat.

 

Valentina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.